Mariage oriental : la nuit cérémoniale du henné

 

La célébration du henné trouve son origine dans les coutumes musulmanes. D’après la théorie de ceux qui la pratiquent, elle combat le mauvais œil. Les Juifs aussi participent à la cérémonie du henné durant les noces traditionnelles séfarades.

 

Déroulement de la cérémonie du henné

Ce jour précis, avant la célébration de la noce, la veille du mariage, la famille et les amis du marié se réunissent pour aller dans la famille de la future mariée. Plusieurs personnes apportent de friandises, de gâteaux à offrir à la famille de la jeune fille. A cette occasion, des tables remplies de divers alcools et de délicieux mets sont spécialement dressées pour les hommes. L’ambiance est réchauffée par un orchestre traditionnel, qui joue toute la nuit.

C’est le jour le plus festif de l’événement, où tout le monde s’amuse et danse le  » Halay « . Cette danse est réalisée soit par les femmes et les hommes mélangés soit par chaque groupe séparément, on danse sous les lampadaires ou sous l’éclairage des phares d’une voiture.

La cérémonie du henné commence vers minuit. Le henné est mélangé dans un grand saladier. Puis, on prend une écharpe rouge pour couvrir le visage de la jeune fille. Pendant ce temps, les filles qui l’entourent chantent l’hymne de la séparation : une sorte d’au revoir à la famille et surtout à la virginité. L’application du henné commence par les mains, ensuite, les pieds sont enduits. La mère de la fiancée se lamente et pleure afin d’exprimer sa tristesse.

Fin de la cérémonie

Quand la cérémonie s’achève, les invités quittent la maison de la famille de la future mariée, pour les laisser déguster les friandises. Le lendemain sera, le jour J, mais les festivités peuvent encore durer pendant, de 4 jours à une semaine.

Êtes-vous intéressé par le mariage oriental, n’hésitez pas à visiter le site Salon du mariage oriental pour explorer la thématique.